Hydrocéphalie congénitale: approche chirurgicale ou médicale?

30 December 2019 – News

Bien que la mise en place d’un shunt ventriculopéritonéal (SVP) soit le traitement de choix pour les chiens présentant une hydrocéphalie congénitale, cette technique chirurgicale est associée à des complications. Les paramètres cliniques à prendre en compte lors du choix entre chirurgie et prise en charge médicale ne sont pas encore définis.

Lorsqu’il s’agit d’un patient hydrocéphalique, l’objectif doit être de diminuer le liquide céphalo-rachidien (LCR) ou d’augmenter son absorption. Les corticostéroïdes peuvent être utiles dans la mesure où certaines études ont mis en évidence des améliorations et une stabilisation à long terme avec la corticothérapie.

Les auteurs de cette étude rétrospective ont comparé 40 cas d’hydrocéphalie confirmée par IRM chez le chien. Leur objectif principal était de déterminer s’il existait des signes et des résultats cliniques différents entre les animaux traités avec de la prednisolone par voie orale et un shunt ventriculopéritonéal par voie orale.

Les cas ont été regroupés en fonction du type de traitement appliqué : médical (12) vs chirurgical (28).

La moitié des chiens dans les deux groupes ont eu de bons résultats à long terme et aucune différence significative n’a été notée entre les signes cliniques et les antécédent de crise d’épilepsie ou les mesures du rapport de hauteur entre le ventricule et le cerveau en imagerie par résonance magnétique. En fait, la corticothérapie peut être une alternative au SVP, dont les complications incluent l’infection, la douleur, le collapsus ventriculaire et l’hématome sous-dural.

Cette recherche intéressante souligne la nécessité d’étudier l’évolution naturelle de l’hydrocéphalie congénitale et de créer des études similaires avec des échantillons de plus grande taille. De plus, le SVP n’a pas été réalisée chez tous les animaux traités médicalement et nous ne pouvons donc pas exclure la possibilité d’une maladie inflammatoire sous-jacente du SNC dans certains des cas étudiés.

Gillespie, S.; Gilbert, Z.; Decker S. Results of oral prednisolone administration or ventriculoperitoneal shunt placement in dogs with congenital hydrocephalus: 40 cases (2005–2016). JAVMA – APR 1, 2019. VOL 254, NO. 7