Les animaux de compagnie pourraient-ils nous aider à réduire la pression artérielle liée au stress?

22 June 2020 – News

L’efficacité des antihypertenseurs pour abaisser la pression artérielle au repos est incontestable, mais ces médicaments ont peu d’effet sur les réponses de la pression artérielle aux stress physiques ou mentaux.

Des précédantes études mettent en évidence que le soutien social fourni par les personnes est bénéfique pour la santé humaine et certains étudient déjà les effets positifs de la possession d’animaux de compagnie chez les patients âgés et les personnes atteintes du SIDA ou de maladies cardiovasculaires.

Cette étude a été menée pour évaluer si le fait d’avoir un chien ou un chat réduirait la fréquence cardiaque, la pression artérielle et les réponses de la rénine au stress physiologique chez l’homme. L’échantillon était composé de 48 traders (profession à stress élevé), tous vivant seuls et suivant un traitement au lisinopril. Deux groupes différents ont été établis (propriétaires d’animaux et témoins) et des séances sur le stress mental ont eu lieu au moment où ils ont commencé la pharmacothérapie et six mois plus tard. Au cours de ces deux périodes, les données ont été recueillies à la fois au cabinet de médecin et au domicile des participants. Pour les propriétaires d’animaux, la deuxième phase des expériences a été réalisée en présence de leurs animaux.

Au cours des séances, les participants ont été invités à effectuer des tâches stressantes comme parler et résoudre des problèmes arithmétiques. Une amélioration significative de la performance des tâches a été signalée dans le groupe des propriétaires d’animaux, ce qui suggère que le progrès cognitif ne s’est produit que lorsque le lisinopril a été combiné avec la présence d’animaux. Les réponses au stress mental étaient également plus faibles chez les propriétaires d’animaux.

L’importance des médicaments chez les patients hypertendus est indéniable et il ne peut pas être remplacé par la possession d’animaux de compagnie. Quoi qu’il en soit, les conclusions de cette enquête révèlent que les animaux de compagnie peuvent enrichir de nombreuses vies humaines et apporter des bienfaits pour la santé aux personnes, en particulier aux personnes qui aiment les animaux et ont peu de contacts sociaux.

Karen Allen, Barbara E. Shykoff, and Joseph L. IzzoJr. Pet Ownership, but Not ACE Inhibitor Therapy, Blunts Home Blood Pressure Responses to Mental Stress. Hypertension. 2001;38:815–820. https://doi.org/10.1161/hyp.38.4.815